JOIE

« J’ai décidé d’être heureux, parce que c’est bon pour la santé. »

VOLTAIRE

En changeant notre perception, c’est déjà une porte ouverte pour laisser entrer le bonheur: dans quel état d’esprit suis-je aujourd’hui?… Et comment je me situe face aux évènements qui arrivent?… A quoi cela me sert de m’accrocher à ma colère ou à ma tristesse?… Et si le bonheur était déjà un état d’être au fond de soi?..
Pour commencer ma journée, est-ce que je mets de la joie dans chaque geste que je fais?
La joie, c’est être au bon moment, au bon endroit, en y mettant tout son cœur!
L’intention de joie dans chaque action aide à vivre pleinement, et à observer l’instant présent…
Donc je vous souhaite d’être et de ressentir cette joie!… Au quotidien…

ROUTINE ENERGETIQUE

Ces exercices s’inspirent de la « Routine Energétique » de Donna EDEN.

Il est conseillé de pratiquer cette routine le matin, ou bien, en plus, à un autre moment de la journée afin de se sentir centré et mieux concentré, notamment en cas de révisions ou travail intellectuel soutenu…
Ces exercices, pratiqués en pleine conscicence et en prenant le temps d’écouter ses sensations à la fin, permettent de lâcher prise et de mieux s’ancrer dans le moment présent…
Je vous souhaite une bonne pratique!

1- Position assise, dos bien droit, croiser cheville gauche sur celle de droite, croiser également les mains à l’inverse: main droite sur main gauche, et ramener les mains ainsi croisées au niveau du sternum (milieu de la poitrine). Bien relâcher les épaules, en inspirant mettre la pointe de la langue sur le palais et en expirant, la langue redescend sur la gencive inférieure. Pendant 1 minute environ.

 

2- Position assise, les 4 coups: tapoter avec le bout des doigts:

    a- sous les clavicules de chaque côté,
    b- puis sur le sternum au milieu de la poitrine,
    c- puis sur le plexus solaire au milieu du thorax sous la poitrine,
    d- et enfin sous les côtes de chaque côté en dessous des aisselles.

Pensez à bien respirer pendant les exercices, 1 à 2 minutes.

3- Position debout: le crawl croisé. Les bras partent en arrière et reviennent en avant, en alternance, pour toucher le genou opposé qui se lève, comme si vous marchiez sur place. 1 à 2 minutes.

4- Position assise au bord de la chaise: poser cheville droite sur genou gauche et attraper la cheville droite avec main gauche en croisant, la main droite attrape la plante du pied droit en se penchant en avant à l’expire. A l’inspire, redresser le dos en tirant sur le pied, puis à l’expire, relâcher tout. 5 fois de chaque côté.

5- Position assise, les mains posées à plat sur le front s’écartent doucement de chaque côté du visage. Faire le tour de la tête jusqu’à la nuque et les épaules, pendant 1 à 2 minutes. Cet exercice procure une grande détente, vous pouvez même fermer les yeux pour mieux ressentir le bien être…

6- Debout, les mains jointes en prière devant le sternum, une main part vers le haut pendant que l’autre main s’étire vers le bas. Les mains sont ouvertes, et je regarde la main qui s’élève vers le haut. Les paumes de main sont à plat, comme si je voulais pousser le sol et le plafond. Puis inverser les mains. 1 à 2 minutes.

7- Debout, mettre le pouce de la main non dominante (avec laquelle vous n’écrivez pas) dans le nombril, la main dominante est posée à plat sur le bas ventre et remonte à l’inspiration jusqu’à la machoire inférieure inférieure, puis elle redescend sur le côté à l’expir. 3 fois.

8- Idem que 1, en position assise, mais inverser les croisements des jambes et des mains. Donc pied droit sur cheville gauche et main gauche sur main droite… 1 à 2 minutes.

Prenez le temps d’écouter vos sensations en fermant les yeux quelques instants…

AU SECOURS… je ne sais plus où j’en suis!

« Au secours, je ne sais plus où j’en suis! »…Vous ne savez plus où vous en êtes, ça tombe bien, car ces exercices pratiques vont vous aider à vous recentrer, et vous apporter davantage de clarté et lâcher prise… Bon entrainement!… Par moments, nous ne savons pas quelle direction, ni quelle décision prendre, Nous sommes dans l’indécision…
Voici un exercice à faire, à votre rythme et dans le calme, sans être dérangé.

Sur une feuille de papier, tracez un trait au milieu afin de faire 2 colonnes.
Sur la colonne de droite, vous inscrivez: « ce qui me dérange, ce que je ne veux plus ».Sur l’autre colonne: « ce que je souhaite ».
Remplissez tranquillement ce tableau en commençant par la colonne de droite: « ce que je ne veux plus ». Choisissez le thème qui vous perturbe le plus actuellement dans votre vie: travail, financier, relations amoureuses/sentimental, famille, épanouissement personnel /spiritualité, caractère et comportements individuels.
Le fait de tout noter sur papier vous libère l’esprit et surtout clarifie la situation, car vous faites le point avec vous-même. Vous pouvez éprouver un soulagement, en vous accordant aussi du temps pour faire le point.

Je vous souhaite un agréable moment d’écriture avec vous-même…
« Le paradis, ce n’est pas un lieu, c’est un état d’être« .  Georges BARBARA

 

PROTOCOLE  DE  CLARIFICATION

Ce protocole est indiqué lorsque vous cherchez la meilleure réponse face à un problème.

  • préparez devant vous de quoi écrire, dans un endroit calme où vous ne serez pas dérangés
  • position assise, le dos bien droit et les pieds bien ancrés dans le sol
  • boire suffisamment d’eau plate et tempérée auparavant
  • fermez les yeux, centrez-vous sur votre respiration, une main à plat sur le thorax et l’autre sur l’abdomen
  • écoutez quelques minutes votre respiration dans cette position
  • puis posez-vous les questions:

– Qu’est-ce-que je ressens dans mon corps face à ce problème?

– Quels sont mes besoins?

-Qu’est-ce-que je veux vraiment?

  • Ecrivez les réponses en prenant votre temps; cela vous permet de clarifier la situation, et de vous positionner en étant à votre écoute.

 

 

AMOUR… trois questions auxquelles deux partenaires amoureux doivent répondre OUI…

Aimeriez-vous cette personne comme ami(e)?  Auriez-vous avec elle une relation riche et féconde si vous ne faisiez pas l’amour et si vous ne projetiez pas d’avoir un enfant ensemble.  Cela élimine d’emblée toutes les personnes auxquelles nous en sommes lies que par une attirance physique.  Quand je dis: « je t’aime », est-ce-que je dis bien: » j’aime vivre à côté de toi, même sans caresse et même sans fantasme d’avenir »?

 

Respectez-vous cette personne en tant que personne: dans ses choix, sa manière d’être, ses valeurs?… C’est à dire dans sa relation au monde et aux autres, en dehors de son comportement par rapport à vous.  Cela permet de juger si nous l’aimons pour autre chose que ce qu’elle nous donne… (qui ne durera peut-être pas…), mais aussi pour sa façon d’être dans le monde.  Est-ce-que je dis : »je t’aime » pour dire: « j’aime le cadeau que tu fais au monde par ta simple présence »?

 

Etes-vous prêt à accepter que certains défauts ne changent jamais? C’est à dire les défauts qui vous irritent déjà au quotidien… et qui continueront à gripper la machine du couple… comme sa tendance à ne jamais rien ranger, son envie de voir des amis tous les week ends?… Mon « je t’aime » signifie-il que je me suis persuadé que ce qui ne me convient pas finira bien par s’estomper avec le temps?… Ou bien suis-je capable de te dire que tout ce que j’aime en toi est tellement fort, unique et désirable, que je t’aime malgré ce qui est et sera toujours différent de mon idéal?… Suis-je capable de me dire au plus profond de moi, que je t’aime avec ta vérité?… Quand l’amour trouve sa vraie place: allier romantisme et réalité…. Les pieds sur terre et la tête dans les étoiles…

 

PRESCRIPTION  à  LA  PROSPERITE

  1. Retirez le meilleur de chaque situation.
  2. Centrez-vous sur toute pensée qui vous aide.
  3. Occupez-vous de vos propres affaires.
  4. Agissez selon l’inspiration.
  5. Remerciez-vous, votre puissance supérieure, votre intuition.
  6. Exprimez une gratitude sincère aussi souvent que possible.
  7. Comptez vos bénédictions.
  8. Attendez-vous à ce que cela marche.
  9. Croyez à la prospérité.
  10. Réclamez votre réussite, votre succès MAINTENANT.

 

SAGESSE: quatre sortes d’amour

Swami Satchidananda (1914-2002), professeur de yoga et fondateur du Yoga Intégral, a traduit le Yoga Sutra 1.33 comme suit: « Vous pouvez amener votre esprit à un calme imperturbable en cultivant une attitude d’acceptation aimante envers les personnes heureuses, de compassion envers les malheureux, d’extase envers les vertus, et de sérénité envers les vices. » Ce sont les quatre Brahmaviharas: les qualités qui forment ensemble l’amour inconditionnel: Metta: la bienveillance; Karuna: la compassion; Mudita: la joie; Upekkha: l’équanimité ou le détachement.

Metta: faites preuve de bienveillance…

La bienveillance est l’acceptation des autres et de soi-même. Il s’agit de maitriser son « juge intérieur »: cette petite voix qui critique et émet des jugements moraux à longueur de journée- sur les autres, mais avant tout sur nous-mêmes. Cette petite voix est indélogeable: elle est apparue à l’enfance et tente de nous aider à devenir meilleur. Mais à trop l’écouter, vous en devenez désagréable… Un poison… Pour vous, comme pour les autres. Metta signifie que vous vous ouvrez à la possibilité d’être tout simplement bien comme cela, tout comme les autres. Vous n’avez pas besoin de toujours tout critiquer et pouvez être heureux et détendu lorsque tout va bien pour vous… Plus facile à dire qu’à faire! Car notre esprit a tendance à chercher où le bât blesse. Nous écartons en gros tout ce qui va bien pour nous focaliser sur les quelques détails imparfaits.  C’est comme si on avait peur du bonheur et qu’on pensait: « Si je m’y abandonne totalement, on va me le reprendre. Faisons comme si ce n’était pas si bien que ça. »… Pratiquer Metta veut dire accepter avec bienveillance que les choses sont telles qu’elles sont; et vous réjouir du bonheur: du vôtre et de celui des autres.

 

 Karuna: cultivez la compassion…

Ce terme implique une action: c’est ce qui vous incite à aider les autres.  Vous les faites, parce que vous êtes touché par le malheur ou la tristesse d’autrui, et vous voulez retrouver votre paix intérieure. Vous faites donc ce qui est en votre pouvoir, car une fois que vous aurez fait tout ce qu’il était possible de faire, vous pourrez vous détendre intérieurement.  Cela vaut également, et peut-être surtout pour vous-même. Faites ce que vous pouvez pour vous sortir du malheur ou de la tristesse. Ne pensez jamais: « j’ai mérité cette punition, je n’avais qu’à pas être aussi bête! », ce serait impitoyable. Ayez de la compassion pour vous-même. Ne vous maudissez pas si vos soucis vous empêchent de dormir la nuit. Soyez compréhensif, cela implique de vous regarder de l’extérieur: « la pauvre, elle fait de son mieux »… Si vous n’y arrivez pas, montrez de la compassion pour votre propre impuissance. Acceptez-la avec bienveillance. Je continue de valoir la peine et d’être une personne digne d’amour. Vous pouvez voir les autres de la même façon. Si vous pouvez les aider, faites-le, sino, ressentez de l’amour pour l’imperfection.

 

Mudita: voyez le bon en chacun…

C’est la joie sympathique et altruiste… « Laissez vous émerveiller par le bien, par les belles personnes et les belles actions. » Puisez aussi du plaisir dans vos propres qualités, soyez-en même fier.  Ne mettez pas votre lumière sous le boisseau, mais faites-le avec bienveillance. Laisser un autre briller n’est possible que si l’on a suffisamment confiance en soi. rien que pour cela, il est important de voir ses propres qualités et d’y puiser de la joie.

 

Upekkha: ignorez le mauvais…

C’est l’équanimité, le détachement, grâce auxquels vous vous sentez concerné, mais ne laissez pas troubler votre paix intérieure. Ce n’est pas de l’indifférence, cela ne signifie pas non plus que vous mettiez une carapace. Cela implique que vous soyez capable de dresser une barrière entre vous et les malheurs du monde, et de rester sagement de votre côté de la barrière. Vous ne vous laissez pas entrainer ou submerger par la détresse des autres. Cela permet de prévenir le burn out et l’épuisement émotionnel. Vous savez que le mal que vous voyez n’a absolument rien à voir avec votre centre profond.  Cette qualité peut s’exercer sur soi-même: si vous vous découvrez un défaut, n’allez pas vous tordre de douleur par terre. Ignorez-le, n’y consacrez pas votre attention. Entrainez-vous à la qualité contraire. Car ce à quoi vous donnez votre attention croît, et ce que vous ignorez faiblit. Face aux pires traits de votre personnalité, ce que vous avez de mieux à faire est simple: les ignorer. Vous aurez d’autant plus d’énergie à consacrer à la bienveillance, au plaisir, à la compassion…

Yoga Magazine

 

J’AI  MAL  à  LA  TÊTE:

Le premier point  important est de repérer à quel moment surviennent les douleurs à la tête: plutôt le matin au réveil, ou le soir, en état de stress ou d’anxiété?…  Existe-t-il des signes prémonitoires indiquant l’arrivée de ces douleurs à la tête: sensation de fatigue, malaise, manque d’air, envie subite de dormir?…  Y a t-il des facteurs déclenchants, tels que lumière trop vive, manque de sommeil, faim, pièce non aérée et trop bruyante?…

 

Voici quelques règles de base qui peuvent soulager les maux de tête: 

  •  aérer la pièce
  • diminuer la luminosité
  • un retour au calme s’impose
  • s’hydrater suffisamment, de préférence avec de l’eau de source tempérée
  • appuyer de façon soutenue sous le nez avec votre index et respirez calmement
  • appliquer une goutte d’huile essentielle bio de menthe poivrée et faire des petits massages en « 8 » sur les tempes et sur le front, humer cette huile essentielle à même le flacon ouvert une narine après l’autre, et déposer une goutte de cette huile essentielle sous la langue. Cette huile essentielle est contre-indiquée chez le femme enceinte et les enfants.          

 

La sophrologie est indiquée pour soulager les douleurs physiques, notamment les maux de tête qui peuvent être à l’origine de causes psychologiques.  Elle permet de « préparer le terrain » de la personne en laissant moins de place à la douleur: elle peut se pratiquer de façon autonome après quelques séances effectuées avec un professionnel, par la respiration, les gestes d’auto-ancrage, la futurisation… La sophrologie permet de modifier son comportement face à la douleur et d’agir avant que celle-ci ne s’installe de manière plus intense.

 

L’E.F.T.: Emotional Freedom Techniques est une technique de libération émotionnelle qui se pratique également de manière autonome, elle permet d’agir sur tous les signes désagréables qui accompagnent les maux de tête: nausées, fatigue… En recherchant quelles émotions accompagnent ces douleurs et en mesurant l’intensité des émotions sur le corps physique.

 

L’hypnose permet de soulager efficacement les douleurs, et aide à comprendre son propre fonctionnement: en cas de douleur, c’est vous qui agissez…. et vous ne vous laissez plus dominer ni envahir par les douleurs.

 

La bioénergie, par un bilan bioénergétique complet, nettoie les mémoires négatives et peut éliminer les origines des maux de tête. 

 

A lire:

– « Ma bible des huiles essentielles », Danièle FESTY, Leduc éditions

-« Initiation à la Sophrologie Caycédienne », Dr. Patrick ANDRE CHENE, ed. Lellebore

 

 

  LES  EXAMENS  APPROCHENT…

Le stress ressenti au moment des examens put être un « stress positif » dans le sens où il sert de « moteur » pour réviser, se mettre à ses révisions. En effet, certaines personnes ont besoin de ce « stress positif » pour se booster et avancer… 

  En revanche, lorsque ce stress devient chronique et bloquant, voir même « paralysant », au moment de l’examen avec la peur de la « page blanche », il entraine de nombreux désagréments: manque de confiance et perte d’estime de soi, déficit immunitaire avec une plus grande vulnérabilité aux infections, troubles digestifs avec ballonnements et ulcères d’estomac, tachycardie et respiration courte et saccadée, insomnies et fatigue, accélération du vieillissement… avec cette impression que l’esprit s’embrouille… les mains qui tremblent…

Les examens, ça se travaille!… Voici quelques principes qui peuvent vous aider à traverser ces moments sans stress:

  • dormir suffisamment et continuer à pratiquer une activité sportive modérée
  • en homéopathie: Gelsénium 5 CH: 3 granules matin et soir aide à combattre l’excitation nerveuse, le trac, l’émotivité; il donne de l’assurance et soulage les intellectuels fatigués.
  • en cas de fatigue: masser le 4 GI, un point d’acupuncture situé entre le pouce et l’index, sur chaque main… à faire plusieurs fois par jour, contre-indiqué chez la femme enceinte!
  • l’huile essentielle de camomille bio a une action calmante: poser directement une goute sous la langue et respirer à même le flacon ouvert une narine après l’autre, de préférence le soir au coucher.
  • les massages aux huiles essentielles bio que je pratique sur le visage et le corps aident à retrouver détente et sérénité.

L’E.F.T.: permet d’apprivoiser sa peur des examens en mesurant l’intensité de cette peur et à quel endroit elle se situe dans le corps. Cette technique de libération émotionnelle apprend à dominer cette peur des examens, et non plus à se laisser dominer et paralyser par elle!…

 L’hypnose aide à identifier et nettoyer en profondeur les situations d’échecs, les blocages, les sensations désagréables liées aux examens, tout en augmentant la confiance en soi.

La bioénergie nettoie les mémoires négatives liées au stress des examens, tout en renforçant les ressources pour optimiser la réussite.

Qu’ attendez-vous pour consulter?…

Les exercices de sophrologie qui suivent peuvent se pratiquer de manière autonome en fonction des besoins:

1: Pour gagner en confiance: travailler son ancrage au sol afin de se sentir en sécurité et plus solide intérieurement:

  • en position debout, bras le long du corps, pieds à plat au sol écartés de la même largeur que les épaules.
  • inspirez par le nez en gonflant le ventre
  • expirez par la bouche en rentrant le ventre, comme si le nombril touchait la colonne… à répéter 5 fois, puis fermez les yeux et écoutez les sensations… Vous pouvez sentir un relâchement au niveau de l’abdomen et vos pieds qui s’enracinent davantage dans le sol.

 

2: Evacuer le stress: par les coups de poings:

  • en position debout, les pieds sont écartés de la même largeur que les épaules.
  • inspirez et bloquez l’inspir en ramenant les 2 poings fermés près des épaules, en pensant à supprimer tout ce stress, cette peur, ce manque de concentration que vous empêchent d’avancer… et expirez très fort par la bouche en lançant ses bras vers l’avant et en ouvrant les poings… à répéter 5 fois de suite les 2 bras en même temps, ou en alternance: 5 fois d’un côté, puis 5 fois de l’autre côté, puis écoutez vos sensations.

La sophrologie pratiquée avec un professionnel vous permettra de mettre en valeur vos points forts par visualisation. La futurisation aide à visualiser la situation un peu difficile du futur, par exemple: le passage d’un examen écrit ou du permis de conduire. Muni de vos ressources, vous croyez en votre potentiel et en vos capacités!!!

Et surtout, pensez à vous récompenser quand vous aurez réussi vos examens! Soyez bienveillant et généreux avec vous-même!!!

A lire:

– « EFT Tapping et psychologie énergétique », Brigitte Hansoul, Yves Wauthier-Freymann, Dangles Editions

-« Le Dragon aux Flammes d’Amour: l’EFT pour les Enfants », Deborah D. Miller, Ph.D.

-« ABC de la Sophrologie: l’harmonie de l’esprit », Brigitte DRETZ, Editions Grancher