Vous aimez aller de mieux en mieux, n’est-ce-pas?
Alors, l’hypnose thérapeutique est faite pour vous.

L’hypnose thérapeutique est différente de celle que vous découvrez à la télévision: ce n’est pas un spectacle, ou plus exactement: ce n’est pas qu’un spectacle. En effet, l’hypnose n’est pas une manipulation, car si quelqu’un vous demande de faire quelque chose qui va à l’encontre de vos valeurs fondamentales, votre inconscient captera qu’il y a danger et vous sortirez immédiatement de la « transe hypnotique ». L’approche se fait en douceur et vous êtes conscient de ce qui se passe pendant la séance. Votre inconscient ne vous fera jamais faire quelque chose allant à l’encontre de vos valeurs et de votre volonté.

La pratique est utilisée depuis très longtemps, puisque déjà en 1878, à l’hôpital de la Salpêtrière à Paris, le Pr Charcot l’utilisait pour traiter des patients présentant des manifestations d’hystérie.

L’état hypnotique est un processus naturel que l’on pratique plusieurs fois par jour sans s’en rendre compte… C’ est un état de conscience modifié, quelque chose que tout le monde a déjà expérimenté, lorsque l’on est passionné par un bon livre, fasciné par un feu dans la cheminée, quand on a conduit pendant des heures sans s’en rendre compte… Notre conscience n’était pas en alerte, mais nous n’avons pas eu d’accident. Toutes les heures et demi environ, nous passons sept à huit minutes dans ce mode de perception, centrés davantage sur le ressenti que sur le contrôle: nous rêvons tout en étant tout en étant conscients de ce qui se passe et de ce qui nous entoure. L’hypnose permet de dialoguer avec l’inconscient.

A l’état conscient, notre cerveau émet des ondes béta, qui alternent en périodes de pause (lorsque l’on est perdu dans ses pensées par exemple), avec des ondes alpha. L’hypnothérapeute, par une voix douce, monocorde et des suggestions hypnotiques,  modifie l’état de conscience du patient en changeant les ondes cérébrales qui ralentissent leur activité.

 

Elle améliore vos potentiels, c’est aussi une aide efficace pour gérer le stress et soulager les douleurs… Vous êtes en train de lire ces lignes, et vous vous demandez, peut-être, si cela pourrait vous aider à améliorer votre quotidien…

Préférez-vous attendre un peu… ou voulez-vous commencer à prendre soin de vous dès maintenant?

Dans ce cas, ce qui va suivre peut vous intéresser…

L’Hypnose Ericksonienne:

EricksonL’Hypnose Erciksonienne est issue du travail du Docteur Milton H.Erickson, psychiatre et psychologue américain,qui a passé une bonne partie de sa vie handicapé (handicaps légers: daltonisme, dyslexie, absence de perception des rythmes) et a, de ce fait, développé un extraordinaire sens de l’observation. Il cherchait à provoquer chez ses interlocuteurs un état particulier ( appelé « transe ») et il démontra qu’un léger état de « dissociation » suffisait pour avoir des résultats. Chaque histoire qu’il racontait à ses patients provoquait l’ennui, mais possédait, bien entendu, un contenu thérapeutique.Elle amenait ainsi au résultat voulu sans que le patient y comprenne quelque chose….
Le Docteur Erickson s’adressait directement à l’inconscient!
Distinct du conscient, l’inconscient fonctionne différemment: il est vif, actif, constamment au présent, il comprend tout de façon autonome! il est le régulateur de nos fonctions biologiques, un réservoir de connaissances, le siège de notre mémoire, une sorte de guide intérieur chargé de nous protéger en toutes circonstances ( appelée parfois « intuition »).

L’hypnose est une histoire, une aventure, une expérience qui nous permet d’aller à la rencontre de celui que l’on est vraiment à l’intérieur et de tous ceux que l’on pourrait être…

La solution est à l’intérieur de la personne: c’est elle qui va trouver la solution en fonction de son vécu. Par conséquent, l’hypnothérapeute ne guérit pas, il ne fait qu’activer les mécanismes d’auto-guérison. C’est donc la personne qui se guérit elle-même, en permettant le dialogue entre le conscient et l’inconscient. Ce qui pose problème n’est pas l’évènement en lui-même, mais la lecture que l’inconscient en a fait et qui aujourd’hui bloque la personne.

Sources:  * « Tout savoir santé, N 5, le guide des médecines douces », p. 116 et 117

  * « Inexploré, hors série N 6, » Novembre 2017, p. 98 et 99

Les bienfaits de l’hypnose:

  • gestion du stress
  • dépression, le burn-out
  • réduire l’anxiété par la relaxation et mieux vivre ses émotions
  • concentration, mémoire, apprentissages, créativité
  • préparation aux examens, stress opératoire
  • troubles du sommeil, insomnies, angoisses
  • retrouver l’estime de soi, développer la confiance en soi
  • soulager la douleur (migraine, céphalées, fibromyalgie…), maux de dos, sclérose en plaque, douleurs chroniques et persistantes, troubles intestinaux
  • asthme, bégaiement, problèmes de peau, sudation excessive
  • se libérer de ses peurs ou de phobies
  • arrêt du tabac
  • travail de deuil
  • préparation à une intervention chirurgicale, chirurgie dentaire, préparation à l’accouchement
  • syndrome de stress post-traumatique
  • dépendances, addictions: jeux, ordinateur…
  • gestion du poids, troubles du comportement alimentaire

Les conditions de réussite de l’hypnose sont le désir de changer chez la personne: dans ce cas, elle prend la décision de venir consulter. La confiance établie entre le patient et le thérapeute est la clé de la réussite. Le thérapeute, bienveillant et dans le non-jugement, est un accompagnateur de la personne qui vient consulter. Le praticien est l’outil qui va vous permettre d’atteindre vos objectifs: vous êtes à l’origine de vos propres changements!

Comment se déroule une séance?

La première séance est une prise de contact et un moment d’échanges. Elle comprend un entretien, une anamnèse où le thérapeute va s’enquérir de la problématique en recueillant les éléments nécessaires à la construction et à la personnalisation des séances (et non les détails de la vie de la personne) pour ensuite déterminer un ou des objectifs :positifs et réalisables, tout en mettant en valeur les ressources de la personne. Les séances sont faites sur mesure.

Ensuite la séance d’hypnose proprement dite…

L’induction est une phase de relâchement musculaire, des tensions du corps et de l’esprit: entrer en transe par le ressenti de nos 5 sens.
Puis, l’approfondissement permet d’accompagner la transe afin qu’elle soit plus profonde; le patient est totalement relaxé.
La phase thérapeutique consiste à appliquer une ou plusieurs techniques pour amener le patient à rechercher dans ses propres ressources la solution qui va l’amener vers son objectif.
La phase de suggestion donnera au patient l’expérience de ses nouvelles compétences dans le quotidien.
Enfin, le retour à un état éveillé: le patient est ramené doucement dans sa réalité, en toute conscience, ici et maintenant…et en pleine possession de ses moyens, revigoré….
Et en conclusion: un petit débriefing sur l’expérience vécue et les ressentis de la personne..

LE  TABAC…

Chaque année, le tabac tue plus de 70 000 personnes en France, et nul n’est censé ignorer les dangers de cette drogue, aussi addictive que toxique.

(Source: Le Mutualiste Magazine de Prévention Santé de la Mutuelle uMEn)

Le tabagisme passif:

d’après l’Organisation Mondiale de la Santé, est cancérigène. Les personnes exposées à la fumée voient la fréquence des cancers du poumon augmenter de 30% par rapport à des personnes vivant dans une atmosphère saine. Chez les enfants dont les parents fument, les infections rhinopharyngées, les otites et les morts subites du nourrisson sont plus fréquentes.

Les principaux risques:

Cancers: 85% des cancers du poumon sont dus au tabac. Le risque est également élevé pour les cancers de la bouche, du larynx et du pharynx, des reins et de la vessie.
Maladies respiratoires: une grande majorité des décès par bronchite chronique sont provoqués par le tabac.
Maladies cardio-vasculaires: le tabagisme augmente la tension artérielle et le travail du cœur, favorisant accidents cardiaques, accidents vasculaires cérébraux, problèmes vasculaires, tels que la phlébite ou la thrombose artérielle.
Risques propres à la femme: le tabac nuit à la fertilité des femmes: le délai de fécondation est plus long chez les fumeuses et la ménopause survient plus tôt. Chez les femmes prenant la pilule, le tabac accroit les risques cardio-vasculaires. Pour les femmes enceintes, le tabac augmente les risques de fausse couche, de naissance prématurée, de faible poids du nouveau-né.
Risques induits lors d’une intervention chirurgicale: il est fortement recommandé d’arrêter de fumer avant une intervention chirurgicale, idéalement, 6 à 8 semaines avant, afin de diminuer les risques de complications post-opératoires.

Le saviez-vous?

– Les cigarettes légères:
Elles contiennent les mêmes substances cancérigènes et irritantes que les cigarettes normales. Elles ne peuvent donc pas être considérées comme une alternative au sevrage.
La toxicité est donc la même dans les cigarettes dites “light” que les cigarettes dites ”normales”. Elles entraînent un autre type de cancer des poumons. Le filtre de ces cigarettes est composé de petits trous qui permettent à l’air de rentrer et de laisser passer la fumée. Mais ces orifices, le plus souvent bouchés par les doigts ou la bouche, ne remplissent plus leur fonction devant donner à ces cigarettes le terme de “légères”. Le fumeur a tendance à fumer plus pour satisfaire son besoin de nicotine.

– Le tabac à rouler:
Ce que la majorité des gens ignorent, c’est que le tabac à rouler est plus nocif qu’une cigarette normale. Il libère davantage de composés cancérigènes que la plus toxique des cigarettes. Il contient 4 à 6 fois plus de nicotine et de goudron et il n’a pas de filtre.

La cigarette: un cocktail toxique:
Les composants de la cigarette sont: le tabac, la nicotine, le goudron, l’arsenic, l’acétone, des additifs ainsi que des agents de saveur et de texture.
La combustion de la cigarette allumée produit la fumée qui devient, ce que de nombreux experts appellent “ une véritable usine chimique”. La combustion de la cigarette entraîne la formation de nombreuses substances toxiques: 4000 substances sont présentes dans la fumée de cigarette. Plus de 40 composants sont cancérigènes. Parmi elles, des gaz toxiques, comme le monoxyde de carbone, et des métaux lourds: mercure et plomb.

La nicotine: responsable de la dépendance:
La nicotine n’est pas cancérigène; elle rend le fumeur dépendant du tabac et les expose aux substances toxiques et cancérigènes. Elle stimule le système nerveux et provoque une forte dépendance. La nicotine met 8 secondes pour arriver au cerveau et provoquer un effet flash, très rapide, provoquant cette sensation de plaisir et de détente. Elle provoque des effets cardiovasculaires néfastes en augmentant la fréquence cardiaque; elle diminue le diamètre des artères irriguant les mains et les pieds provoquant une baisse de leur température. La nicotine est présente naturellement dans le tabac et sa concentration varie en fonction de la partie de la plante. La dépendance est à la fois physique: expliquant les symptômes de manque à l’arrêt, et dépendance psychique liée à l’habitude et aux sensations ressenties en fumant.

– Les goudrons: principaux responsables des cancers:
Le goudron présent dans la fumée du tabac est composé de nombreuses substances chimiques très cancérigènes parmi lesquelles les hydrocarbures, le benzène, des composés inorganiques. C’est la principale substance responsable des cancers liés au tabagisme. Le goudron provient de la combustion de la cigarette et se colle sur les parois de la bouche, du pharynx et des bronches. Le fumeur d’un paquet/jour inhale 250ml de goudron par an dans ses poumons, soit l’équivalent de 2 pots de yaourt.

– Le monoxyde de carbone, le CO:
Le monoxyde de carbone se fige sur l’hémoglobine du globule rouge et réduit la capacité des globules rouges à transporter l’oxygène aux tissus. Il ressemble aux gaz émis par les gaz d’échappement des voitures. 4 à 6 heures sont nécessaires pour éliminer le monoxyde de carbone dans le sang.

– Les additifs:
Les additifs sont des substances ajoutées au tabac dans la cigarette. Ils peuvent dégager des composants dangereux lors de la combustion. L’ammoniac est utilisé pour augmenter la dépendance, en favorisant l’absorption de la nicotine.
– Les irritants:
L’acétone, les phénols et l’acide cyanhydrique sont des irritants qui agressent les parois des bronches, du nez et des yeux. L’acide cyanhydrique est un des produits les plus toxiques retrouvé dans la fumée du tabac.

Arrêter de fumer…
Quel que soit votre âge, quel que soit votre passé de fumeur, il est toujours préférable d’arrêter de fumer. Le simple fait d’en parler et d’être informé améliore les chances de décrocher.
L’élément primordial pour arrêter de fumer est LA MOTIVATION!…Pas celle de l’entourage!
Et chacun a ses propres raisons: bien-être, santé….
L’hypnose est une aide appréciable et obtient d’excellents résultats! Elle aide aussi à lutter contre les effets du sevrage.

Dans un premier temps, le thérapeute va écouter le patient afin de comprendre les raisons qui l’ont poussé et qui le poussent encore à fumer.
Quand et comment il fume au cours de la journée?
Par plaisir à la pause-café? Pendant une période de stress? Par ennui? Pour le goût du tabac? Pour compenser quelque chose?
Il est important de comprendre le comportement et les habitudes du patient pour pouvoir l’aider.
Le choix de traiter en une séance ou une succession rapprochée de 4 séances sera défini avec le patient.

Et en route vers la LIBERTE!

Liberté cigarettes

 

LA CONFIANCE EN SOI:

La confiance en soi est un des traits de caractère les plus indispensables à la réussite, dans tous les domaines ( professionnel, privé, sentimental….), elle n’est pas toujours suffisamment présente… Si certains se sentent toujours “à la hauteur” ( parfois trop…); hélas, d’autres vont en manquer cruellement et vont avoir tendance à se dévaloriser, abandonner ou remettre à plus tard….

il y a différentes manières de ressentir le manque de confiance en soi:

  • entendre des paroles blessantes, dévalorisantes
  • se voir, s’imaginer perdant ou en train d’échouer
  • imaginer que “l’autre” est plus grand, plus fort, meilleur que soi
  • se voir petit par rapport aux autres, insignifiant
  • se sentir coupable
  • prendre tout à cœur personnellement, etc…

Quelle que soit la manière ( et chacun y reconnaîtra la ou les siennes), le manque de confiance en soi est le résultat de notre vie, de notre éducation, et de notre difficulté à tourner la page et à abandonner ces vieux schémas.

La confiance en soi n’est pas innée; mais cela peut s’acquérir et s’améliorer.

En premier lieu, avoir une bonne estime de soi est la condition indispensable; et elle est entraînée par une bonne image de soi, des pensées et des croyances positives sur soi-même et ses capacités, ainsi que par un dialogue intérieur positif.

La confiance en soi reste liée à l’estime que l’on a pour soi-même!

Les techniques ne manquent pas pour travailler sur soi et améliorer sa qualité de vie, modifier ses croyances sur soi et sur la vie, aller chercher au plus profond de soi les ressources bienfaisantes, positives pour se sentir en harmonie avec soi-même;

L’hypnose est très efficace dans ce travail de recherche d’estime de soi afin de développer cette confiance.

La personne qui a confiance en elle-même avance plus sereine, communique plus facilement avec les autres. Elle se sent à la hauteur, est capable de s’exprimer devant un groupe, peut soutenir les regards des autres, reconnait ses valeurs et sait s’apprécier elle-même. Elle se sait capable de réussir tout ce qu’elle entreprend, se sent digne d’être aimée. Elle a une attitude d’ouverture vers les autres, et inspire confiance, à son tour.

La confiance en soi est une des clés les plus importantes du bien-être!

Confiance en soi - Biosophro

LE DEUIL:

Qu’est-ce que le deuil?

Le deuil, à la suite de la mort d’une personne proche, d’une simple séparation ou d’une perte importante ( tous les événements de notre vis où nous sommes confrontés à une fin: perte d’un emploi, d’une relation, d’une maison…) est une des plus grandes épreuves de la vie.

A l’origine d’une grande souffrance, d’une véritable douleur morale, d’un profond désespoir, d’anxiété, d’angoisse face à l’avenir, de dépression due à la perte, le deuil s’accompagne  de manifestations physiques variées: fatigue, perte du goût de vivre, troubles du sommeil, troubles de l’appétit, spasmophilie, maux de ventre, grincements de dents, dépression. Ces symptômes sont souvent l’expression d’un mal être personnel.

Le deuil non terminé est un facteur de déséquilibre, un traumatisme aux effets durables.

Dans la majorité des cas, le travail de deuil suit normalement son cours et arrive à son terme; chacun avance à son propre rythme… Mais pour environ 5% d’entre nous, le refus d’accepter un décès, une perte, une séparation, va provoquer des complications au niveau de la santé physique,émotionnelle, de l’équilibre psychologique et même des relations sociales.

Comment se déroule un deuil?

D’après la thérapeute mondialement reconnue dans l’accompagnement des mourants, Elisabeth Kubler Ross, le deuil traverse plusieurs phases immuables et consécutives:

  • la colère
  • le refus
  • le marchandage
  • la dépression
  • l’acceptation

Même si l’on ne peut pas échapper à ces étapes, il n’est pas nécessaire que ces périodes durent une éternité.

L’hypnose permet de laisser partir ce qui doit partir, et de tourner la page afin de reprendre le cours de sa vie.

Faire son deuil ne veut pas dire “oublier”! C’est la personne qui se guérit elle-même: l’hypnose va ouvrir cette porte de dialogue entre le conscient et l’inconscient pour terminer ce travail de deuil dans les meilleures conditions.

A lire:

* “Sur le chagrin et le deuil”: David KESSLER et Elisabeth KESSLER-ROSS, Editions POCKET ( les 5 étapes du deuil expliquées)

* « La vie de l’autre côté », Michèle DECKER, Editions J’AI LU aventure secrète

* « Contacter nos défunts par l’hypnose », Jean-Jacques CHARBONIER, Guy Trédaniel Editeur

 

LA DOULEUR:

La douleur est “une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable”, une sensation subjective liée à un message. On distingue deux types de douleurs: la douleur aiguë qui correspond à un signal d’alarme de l’organisme ( brûlure, choc,plaie, etc…) s’atténuant et disparaissant avec le temps et la douleur chronique qui s’installe dans la durée, elle est considérée comme une maladie car elle peut être le signe d’un dysfonctionnement physiologique ou psychique.
La douleur est aussi influencée par les représentations du patient, de son vécu ( aussi par rapport aux autres douleurs qu’il a connues dans le passé).
L’hypnose est utile pour contrôler le niveau d’intensité de la douleur, pour gérer la douleur et les émotions qui l’accompagnent, afin d’aider le patient à retrouver une qualité de vie acceptable. Par ses suggestions lors de la séance, le thérapeute va aider le patient à se focaliser sur d’autres éléments que la douleur, de recadrer la situation et lui permettre de découvrir ses propres ressources pour gérer sa douleur.
Les outils hypnotiques utilisés pour réguler une douleur sont variés, adaptés pour chaque patient et tendent à permettre à celui-ci de retrouver le contrôle sur celle-ci et les conséquences sur la vie quotidienne. Ce n’est plus la douleur qui domine sur la vie du patient; c’est le patient qui devient alors acteur pour gérer ses douleurs….
En fonction de l’histoire du patient, de la douleur, et de la relation entre les deux, un programme est mis en place, dépendant, bien entendu, de l’implication du patient dans sa guérison. Un nombre de séances est défini par le thérapeute, ainsi que leur régularité dans le temps.
Quelques exemples de douleurs soignées sous hypnose obtenant de bons et de très bons résultats: ( liste non exhaustive)

  •  Douleurs dorsales, Sciatiques, Lumbagos, Lombalgies
  •  Arthrose, Arthrite, Rhumatisme
  •  Douleurs articulaires, musculaires
  •  Fibromyalgie
  •  Migraines, Céphalées, Maux de tête
  •  Règles douloureuses

La douleur est un message du corps qui demande notre attention; et chaque message a sa signification propre.

Cependant, le patient peut devenir un partenaire actif de sa prise en charge, car l’hypnose lui permet d’apprendre à gérer sa douleur au niveau de l’intensité et des émotions qui l’accompagnent. En étant motivé, et en pouvant se concentrer,  l’autohypnose permet d’améliorer sa qualité de vie.

A lire:

*   “Qui es-tu,” LISE BOURDEAU”, Editions E.T.C INC

* “Dis-moi où tu as mal: je te dirai pourquoi” MICHEL ODOUL,

Editions Albin MICHEL

* « Dis-moi pourquoi cela m’arrive maintenant. » MIHEL OUDOUL, Editions Albin MICHEL

 

ALLERGIES:

Une allergie est une hypersensibilité de l’organisme à une substance étrangère (poils de chiens, chats, chevaux, pollen, lait, etc…), ou à un produit médicamenteux ou bactérien.

Le corps perçoit ces éléments comme des dangers et déclenche des réactions disproportionnées de type divers: urticaire, eczéma, asthme, rhume des foins. Le système immunitaire réagit de façon excessive contre l’allergène, il est donc nécessaire de calmer cette réaction violente pour aller mieux.

Dans ce cas précis, l’hypnose peut être efficace pour modifier ce comportement gênant de « surréaction » de l’organisme. En effet, l’hypnose peut aider l’inconscient à se « reprogrammer » pour favoriser le traitement des allergies: apprendre à l’inconscient à réagir différemment face à l’allergène. Durant la séance, l’hypnothérapeute s’adresse à l’inconscient et suggère l’aspect inoffensif de l’allergène sur l’organisme de la personne. Le système immunitaire est aussi sollicité pour produire des histamines de façon appropriée pour atténuer l’allergie.

Le traitement de l’allergie concerne avant tout le domaine médical. Il est donc important, en premier lieu, de consulter un médecin.
L’hypnose est utile pour les allergies légères et pour aider au traitement de celles-ci. En revanche, une grande prudence est recommandée pour les allergies plus lourdes.

Allergie

POIDS  ET  ALIMENTATION:

Poids et alimentationL’hypnose « alimente » toute personne souhaitant mincir efficacement, et adopter de nouvelles habitudes alimentaires. Elle s’adresse au subconscient, et c’est un lâcher prise qui s’installe par rapport aux pressions, au stress, et aux déclencheurs des mauvaises habitudes alimentaires. La volonté cède la place à l’apprentissage d’un changement profond qui mène vers un ressenti corporel et émotionnel.

Parfois, la tentation de manger n’a rien à voir avec la faim, et les kilos s’accumulent… Et si l’hypnose pouvait vous aider à gérer vos émotions pour perdre du poids durablement?

 

Comprendre ce qui vous fait grossir…

Ce qui vous fait grossir, c’est le manque d’amour, le besoin de remplir un vide, combler un manque…, La peur de vous sentir abandonné(e), d’être séparé(e) de ceux que vous aimez…

Ce qui vous fait grossir, c’est la peur d’être trahi(e), humilié(e), dévalorisé(e), de ressentir autant d’injustice et de souffrance. C’est la réponse à certains états émotionnels tels que le stress, l’anxiété, la peur…

Ce qui vous fait grossir, c’est d’être obligé(e) de vous construire une barrière de sécurité pour vous protéger de certaines « agressions » extérieures, ou autre chose lié à vos difficultés et blessures émotionnelles, qui vous font souffrir.

Ce qui vous fait grossir, c’est de ne pas arriver à vous aimer, tel(le) que vous êtes, de ne pas arriver à lâcher prise et à guérir de tout cela…

 

Vous perdrez du poids… lorsque vous consolerez votre enfant intérieur, celui qui a mémorisé toutes vos souffrances et vos douleurs. Consolez-le de tout votre cœur, sécurisez-le, dites-lui de ne plus avoir peur.. Apaisez-le tout en douceur.

Donnez à cet enfant intérieur tout l’amour qu’il attend. Rassurez-le et expliquez-lui que le passé appartient au passé, et qu’il peut désormais avancer sans crainte…

Vos kilos de trop disparaîtront lorsque vous serez libéré(e) de vos kilos émotionnels…

L’hypnose est un bon moyen de:

  • ré apprendre le seuil de satiété
  • traquer l’alimentation compulsionnelle
  • stopper le grignotage
  • lutter contre les pulsions alimentaires et les kilos émotionnels
  • découvrir un nouvel équilibre et bien-être

Lors de la première séance, le thérapeute va évaluer durant l’anamnèse et avec la personne, un objectif de poids à atteindre en tenant compte des facteurs physiques (âge, activités), psychologiques et des conditions extérieures. Le nombre de séances sera évalué en fonction de l’histoire de vie de la personne.

à lire:

* « Le régime de longévité: une nouvelle stratégie alimentaire pour régénérer et rajeunir l’organisme, combattre les maladies et atteindre le poids idéal. » Pr. Valter LONGO,  Ed. Actes Sud

* »Alimentation, santé, spiritualité: l’alimentation au service de la santé, de la connaissance de soi et de l’évolution spirituelle. » Michèle SCHMITT-REMARK, Ed. ECCE

* »Le charme discret de l’intestin: Tout sur un organe mal aimé. » Giulia ENDERS, Ed. Actes Sud